Tourguéniev en Europe

octobre 25th, 2007

Page Précédente

Ayant démissionné en 1845 de son poste au Ministère de l’Intérieur, il se rend en France chez ses amis Viardot au château de Courtavenel, près de Rozay-en-Brie. Il y séjourna régulièrement jusqu’en 1860. Sa mère ne lui pardonna pas qu’il ait renoncé à servir l’Etat et surtout qu’il soit attaché aux basques de la " maudite Tzigane "

Quelles ont été les véritables relations d’Ivan Tourguéniev et Pauline Viardot ?

Ivan Tourgueneiv par Pauline Viardot

Ce fut un amour profond et prolongé. Tourguéniev suivra Pauline dans tous les lieux où elle résidera : à Paris, à Courtavenel-en-Brie, à St Valéry-sur-Somme, à Bougival mais aussi à Baden-Baden, à Berlin et à Londres.

Le calepin de Tourguéniev nous révèle à la date du 26 juin 1849, presque six ans après leur première rencontre " La première fois avec P. " une relation intime !

Les lettres de cet été-là et de l’année suivante, jusqu’à son départ en Russie (le véritable exil !) sont particulièrement passionnées : il lui réclame des rognures d’ongles, des fleurs séchées au contact de ses pieds dans ses chaussures.

De plus, on trouve dans ses lettres en français (il y en a 295), des phrases entières en allemand où il exprime sans ambages son amour. Et elle ? Pauline Viardot

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Page suivante : Tourguéniev et Pauline Viardot

Comments are closed.

Trackback URI |